Rencontres Gourmandes
Par Christophe Kaprélian

Signore Giovanni et ses châtaignes

 

Si la tradition des vendeurs de rue avait son festival, c’est à lui que reviendrait la palme !

Lui, c’est Giovanni, l’italiano vero, le personnage le plus volubile et le plus souriant de ce vaste théâtre qu’est Saint-Germain…

Installé depuis des années sous son parasol rouge, la prunelle aussi ardente que les braises qui rougeoient sur son brasero,


 

il est au marron chaud ce que la tarentelle est à la danse, une irrésistible invitation ! Ah il sait y faire Giovanni, surtout avec les bella ragazza dont les escarpins piquent les pavés d’un élégant staccato. Du boniment ? Vous vous voulez rire, rien que de l’authentique, à l’image du merveilleux triporteur sur lequel il a arrimé sa cambuse. C’est qu’il aime les gens Giovanni, et jamais il n’oublie un visage, que ce soit celui d’un pipeul (quartier oblige) ou d’un gourmand plus anonyme comme votre serviteur. A chacun son objectif, lui (aussi…) c’est avec le coeur qu’il photographie.

Une illustration à lui seul des différences qui nous enrichissent,


 

ce tchatcheur de première est devenu polyglotte pour le plaisir d’échanger un brin de causette avec les touristes. Et, miracolo, le voilà qui abandonne sa gouaille de gavroche pour quelques civilités dans la langue de Goethe ou de Shakespeare. Oui, oui, il a même à son registre quelques vocables de japonais.

Bien sûr qu’elles sont succulentes ses châtaignes,


 

fendues d’un habile coup de canif et grillées à souhait. Le régal de tous ceux qui aiment s’y brûler un peu les doigts avant de s’en réjouir le palais et l’estomac, le petit plaisir qui rend aimables les hivers les plus frisquets…

Mais avec Giovanni, il y a toujours le « plus », ce détail qui étonne et enchante : fini le cornet d’antan, fort sympathique mais qui laissait derrière soi les traces de son petit forfait gourmand. Ici, le sachet est compartimenté, un côté se vide tandis que l’autre recueille les reliefs de la dégustation… Pas mal de ne plus jouer les Petit Poucet avec ses épluchures, diable, nous ne sommes qu’à un jet de pierre de l’enseigne « so chic » des Deux Magots !

Signore Giovanni, que les bons augures de 2013 vous prêtent longue vie, vous êtes le roi du marron chaud !

Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire

2013 voeux à la ronde…

Hue dia ! Pleins voeux sur l’année nouvelle,

Vole, galope et caracole, voilà que 2013 a commencé sa course !

A chacun de rêver son paysage

De grasses prairies et de verts pâturages,

A chacun de rêver son entourage

De belles compagnies et d’amitiés en partage,

A chacun de rêver son voyage

Foin du licol et des coups de sabot,

Sur le chemin du Bon et du Beau !

Votre serviteur, grand amateur de rêves et d’échappées gourmandes, vous invite sans délai dans la vaste ronde de ses rencontres, de ses passions et de ses envies. A vous tou(te)s ami(e)s internautes, amoureux du goût et de toutes les saveurs de l’existence, ne rongez plus votre frein… A bride abattue, croquez 2013 !

 

Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire
Designed by MMCréation 2011'
+