Rencontres Gourmandes
Par Christophe Kaprélian

A nous le bel été !

Chers amis internautes, ce soleil qui flamboie et qu’on voudrait éternel ne vous inspire-t-il pas quelque sensualité païenne ?
Voici quelques vers à déguster sans modération, empruntés à la plume d’un célèbre « petit prince » poète…

Le Soleil, le foyer de tendresse et de vie,
Verse l’amour brûlant à la terre ravie,
Et, quand on est couché sur la vallée, on sent
Que la terre est nubile et déborde de sang ;
Que son immense sein, soulevé par une âme,
Est d’amour comme Dieu, de chair comme la femme,
Et qu’il renferme, gros de sève et de rayons,
Le grand fourmillement de tous les embryons !

Et tout croît, et tout monte !

Arthur Rimbaud, Soleil et chair (extrait)
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire
Designed by MMCréation 2011'
+