Rencontres Gourmandes
Par Christophe Kaprélian

Little Cantine deviendra grande…

C’est tout ce qu’on souhaite à cette adresse toute neuve qui s’est ouverte mi-septembre rue des Ecoles, sur le même trottoir que le Balzar, grande aînée de deux siècles….
La valeur n’attendant point le nombre des années, on aime ici l’élégance simple et conviviale du lieu, chaises d’école et grandes ardoises murales, dans une déco où jouent à cache-cache le noir mat et le bois blond. Votre serviteur, grand affamé de couleurs, se réjouit du rouge cerise qui tranche sur l’harmonie domino : celui des jolis plateaux sur lesquels s’avancent les burgers, après une commande prise au comptoir.
Alors, which one : Chill, Dude, Calvi, Soho ? A moins que ce soit le LC hot dog garni d’oignons frits ?
Quelque soit votre choix, il s’avance en taille menue et saveurs raffinées… en version un brin féminisée. Disons-le, Little Cantine ne fera pas le bonheur des ogres : le burger se tient dans une main, les sauces jouent les ponctuations délicates – nuances de chutney, mariage étudié saint Nectaire/confiture figues et noix – et les frites fraîches en petite portion croustillent de joie sous un semis d’herbes parfumées.
A préciser, le boeuf français est haché sur place, et les bun’s moelleux sortent du four de chez Gontran Cherrier, le boulanger créatif qui « aime le pain, parce qu’il parle de nous, de vous, de tous, partout et toujours », un credo auquel je dis amen – je vous renvoie à son très joli site.
Et puis, le salé sans excès vous permet de lorgner sans scrupules sur les délicieuses pâtisseries maison, non ? Cookiesbrownies et carrot cakes vous tendent leurs bras appétissants…
Au final, on n’oubliera pas de débarrasser son plateau, peut-être le seul détail qui fasse encore dans cette Little Cantine very fresh and delicious, un clin d’oeil au mac fast-food.
Little Catine
Rue des écoles
75006 Paris
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire

Bon comme Bonjour !

Il se doit d’être doux, comme un dernier morceau de nuit, et croustillant comme les promesses du jour…
L’air est encore un peu vif, mais j’aime à le prendre en ville : le ronflement du percolateur, la tartine craquante à la mie encore tiède sur laquelle s’étale un bon beurre aux accents de noisette. La terrasse est parisienne, mais la confiture voyage aux confins : figue-noix de Corse, ou sublime framboise de l’île d’Yeu !
Le petit-déjeuner, chers amis internautes, premier moment de partage dont le bon goût fait céder la lune au soleil.
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire
Designed by MMCréation 2011'
+