Rencontres Gourmandes
Par Christophe Kaprélian

B.O. comme…

-

 

D’abord comme Belle Occasion de s’aventurer en plaine Saint-Denis, là où les ambitions de Luc Besson ont remporté leur pari en transformant le territoire immense des anciennes usines électriques en nouvelle Mecque du cinéma.

Hollywood-sur-Seine, Cinecittà parisienne… oui, ville dans la ville, l’endroit brille par sa démesure et mérite sans conteste ses étiquettes superlatives. Il suffit de traverser, les yeux au ciel tant son architecture nous dépasse, la spectaculaire nef industrielle qui mène jusqu’à la cantine hors-normes qui nous intéresse…

 

Travelling hallucinant que l’arrivée dans la Cité du 7ème art, temple dédié tout entier à cette fabuleuse machine à rêves qui commença de transporter les foules, pensez, en 1895 ! Mais l’objet manifeste de notre désir, c’est de pousser les portes du foyer de ces studios sans-pareils, à voir, et à goûter aussi. A quoi s’attendre quand on sait que Bob De Nirohimself fut de l’inauguration, il y a bientôt 2 ans de cela ? On craindrait presque qu’une ambiance (et une ardoise) par trop VIP ne nous reste sur l’estomac. Et bien non, ce B.O. est une Bande bien Organisée qui n’oublie pas que sans son grand public, le cinéma n’aurait qu’à remballer ses bobines. Beaux volumes, hautes baies vitrées donnant une vue imprenable sur la Cité, mais le chic reste sobre dans une ambiance vraiment cosy et décontractée. Tiens, on serait même tenté de s’alanguir dans les profonds canapés pour y penser le scénario de son été…

 

Un bon esprit qui prend chair dans la cuisine du chef Marc Faujour. Avec une carte courte, simple et de saison, sa Bande Originale joue le registre de l’authentique, beaux produits et assiettes généreuses à la clé. On ne s’interdit pas les grands classiques, comme cette Caesar salade moelleuse et croquante à la fois, qui s’épanouit façon « A Star is born ». Je résiste aux copieux spaghettis meatballs tout droit sortis de l’Amérique de Sergio Leone, et lorgne sans craquer vers l’affolante fucking entrecôte, plus de 300 grammes de bonheur servis avec une somptueuse béarnaise maison, montée avec amour une demie heure avant le service… Va pour le choix d’une belle viande blanche, goûteuse et fondante, et son joli panier de pommes de terre rôties. Du beau, du bon, sans prétention on vous dit.

 

Pas de show off ici, même si un regard panotant vous donnera à coup sûr la sensation d »en’ être, car vous voisinerez probablement avec un Farrugia ou autre abonné du lieu… vous êtes sur la planète Besson où gravitent amis, collaborateurs et invités de marque. Mais comment, je ne vous ai pas encore parlé du B.O. comme Bel Oiseau ? Pimpant, volubile, chaleureux, accueillant sans distinction bioutiful people et gourmands anonymes ?

J’ai nommé Vanessa Izerzer, directrice et vedette en son paradis de cinéma, dégainant à qui veut son sourire comme arme fatale ! Tentés par la rencontre ?

Préméditez-la, car le sésame de l’endroit rime exclusivement avec réservation.

Restaurant BO
Cité du Cinéma
20, rue Ampère
93413 Saint Denis Cedex
Téléphone : 07 86 07 49 43
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Designed by MMCréation 2011'
+