Rencontres Gourmandes
Par Christophe Kaprélian

A L’Endroit, tout simplement

Des envies simples et sans chichi, dans un cadre agréable qui offre déjà sa terrasse au soleil printanier ? En vis-à-vis de l’Eglise des Batignolles, sur la charmante placette Lobligeois, une façade bleu outremer nous fait de l’oeil : voilà L’Endroit !

J’y suis pour déjeuner avec un ami, et comme souvent quand je veux faire bonne chère sans avoir des heures devant moi, je vais droit au best of qui fait la réputation de lieu. La carte de ce bistrot tendance annonce salades, tartares, viandes de qualité, je lorgne aussi un pot-au-feu fort bien servi sur la table d’à côté, mais j’ai ouï dire que les burgers remportaient la palme, goûtons-y !

Oh qu’il est beau, buns bombé-doré, salade croquante, steak épais sur lequel ruisselle, encore frémissant, le fromage fondant. Il est copieux, savoureux, c’est LE cheese comme on l’aime… on se lècherait les doigts si la taille du délice n’obligeait à se servir gentement de ses couverts !

Et la frite dans tout ça ?

Elle est parfaite ! Maison bien sûr, croustillante et moelleuse, pas trop salée, servie en abondance… celle-là on la pioche et repioche avec les doigts, elle est succulente et contribue à l’excellente note de l’ensemble.

L’heure tourne, le bistrot qui a ses adeptes à toute heure – le soir on y fait paraît-il, de délicieux cocktails – s’est rempli d’une clientèle de quartier bon teint, avec mon compère nous passons au dessert. Simple encore pour votre serviteur : que vaut la mousse au chocolat de L’endroit ?

Et bien mes enfants, un classique peut toujours en cacher un autre ! Voyez la belle mousse, fleur de chocolat poudrée de sucre, qui d’emblée fait ma joie… Mais il faut y goûter à coeur pour en apprécier l’originalité et le trésor…

Comme un écrin gourmand à double-fond, la délicieuse propose un plaisir à double-détente ! Dessus, une mousse aérienne aux accents praliné. Dessous, une texture noire et dense, presque truffée, vous fait toucher des papilles l’esprit du chocolat. Et au mitan de cette réjouissante diablerie, des pépites de chocolat vous croquent sous la dent. Conquis ?

C’est oui pour votre serviteur, réjoui une fois de plus par une adresse où simplicité rime avec qualité et inventivité.

Et si vous tentiez L’Endroit et sa terrasse colorée pour goûter au dernier soleil d’hiver ?

L’endroit
67, Place Docteur Félix Lobligeois
75017 Paris
Tél : 01 42 29 50 00
Ouvert tous les jours
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire

Noël, la Lumière en partage

« Notre peur la plus profonde n’est pas que nous ne soyons pas à la hauteur, notre peur profonde est que nous sommes puissants au-delà de toute limite ! C’est notre propre lumière et non pas notre obscurité qui nous effraie le plus. Nous nous posons la question : qui suis-je, moi, pour être brillant, radieux, talentueux, merveilleux ?
En fait qui êtes-vous pour ne pas l’être ?Vous restreindre, vivre petit ne rend pas service au monde. L’illumination n’est pas de vous rétrécir pour éviter d’insécuriser les autres. Elle ne se trouve pas seulement chez quelques élus, elle est en chacun de nous et au fur et à mesure que nous laissons briller notre propre lumière, nous donnons inconsciemment aux autres la permission de faire de même. En nous libérant de notre peur, notre présence libère automatiquement les autres ».
Ainsi parlait Nelson ‘Madiba’ Mandela le jour glorieux de son investiture, reprenant les mots sur-mesure de l’écrivaine américaine Marianne Williamson…
Quel plus beau présent en cette veille de Fêtes, chers amis internautes, que cette exhortation à faire briller cette lumière qui siège en chacun de nous, pour mieux l’offrir en partage ?
Pour un monde en Beau en Bon, Joyeux Noël à tous,
et que la Lumière soit !
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire

Faites-vous la belle à L’échappée!

Il suffit parfois de pousser la porte d’une façade jaune canari pour trouver un endroit où le soleil ne fait pas de caprices ! Nappettes à carreaux, ambiance cosy, et sourires bienveillants d’un personnel très féminin (ici, le patron est une patronne), pif pof, en deux temps trois mouvements votre petit baromètre intérieur grimpe comme aux plus beaux jours de l’été. Une aubaine, surtout quand la balade gourmande se doit de régaler trois ados à l’appétit aussi affûté que l’esprit critique… Avec ma petite famille donc, le coeur régalé d’avance, j’allais explorer l’ardoise d’un bistrot pas banal, dont le cadre ménage la surprise de l’assiette.

Oui mes enfants, oui, vous avez bien sous les yeux une salade thaïe de boeuf citronnelle, et du meilleur cru s’il vous plaît, fraîche et parfumée, qui vous allume gentiment les papilles. Dans une déco ‘paname’ en diable, c’est l’Asie qui s’avance sur son assiette de porcelaine blanche. Ne reste qu’à attendre le verdict de mes chers garnements auxquels j’apprends, jour après jour, que l’ouverture du palais et de l’esprit n’est pas une fracture du crâne…
Pari réussi ! L’énorme soupe de boeuf aux nouilles ravit mes petits qui ne prennent que le temps d’un ‘super bon’ entre deux lampées. Epicée, oui, mais pas trop, car le piment de L’échappée est justement dosé pour amadouer tous les gosiers. Et pour les aventuriers de mon espèce ?
Un poulet de curry vert exactement comme il faut, adouci d’un onctueux lait de coco, mais dont les éclats parfumés rayonnent en bouche longtemps après l’avoir dégusté. Le moelleux, un rien caramélisé, du riz gluant ajoute son accord parfait à la danse des papilles.
Final fatal : ma jeune compagnie est un merveilleux alibi pour cocher sans scrupules la case dessert… Quid de ces nems en sauce épaisse ? Un régal banane-chocolat dont la légèreté dément les apparences trompeuses, mais si, c’est l’estomac délicat et prudent de mes deux fashionistas qui vous le dit ! Je souris à les voir, encore, quêter l’approbation de leur papa : comment réagirai-je dans quelques années, lorsqu’il faudra négocier une soirée à la Bellevilloise, ou à la Maroquinerie, juste à deux pas ?
Goûtons le temps présent, où tout est encore simple, bon et à petit prix (60€ pour ma petite smala et moi), et faisons l’éloge de cette jolie table dont la devise est imprimée sur la carte :  » Partager un repas ou cuisiner, c’est donner de l’amour ».
L’échappée
38, rue Boyer
75020 Paris
01 47 97 44 58
Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire

2013 voeux à la ronde…

Hue dia ! Pleins voeux sur l’année nouvelle,

Vole, galope et caracole, voilà que 2013 a commencé sa course !

A chacun de rêver son paysage

De grasses prairies et de verts pâturages,

A chacun de rêver son entourage

De belles compagnies et d’amitiés en partage,

A chacun de rêver son voyage

Foin du licol et des coups de sabot,

Sur le chemin du Bon et du Beau !

Votre serviteur, grand amateur de rêves et d’échappées gourmandes, vous invite sans délai dans la vaste ronde de ses rencontres, de ses passions et de ses envies. A vous tou(te)s ami(e)s internautes, amoureux du goût et de toutes les saveurs de l’existence, ne rongez plus votre frein… A bride abattue, croquez 2013 !

 

Lire la suite | Ajouter un commentaire | aucun commentaire
Designed by MMCréation 2011'
+